Archives de catégorie : Communiqués de Presse

contient les communiqués de presse du Cercle d’Amitié France-Karabagh

Le Haut-Karabagh n’est plus. Vive l’Artsakh !

Des Artsakhiotes se rendant aux urnes

Le plus petit des Etats du Sud Caucase a changé de nom à l’issue d’un referendum. Le Cercle d’Amitié France-Karabagh devient désormais le Cercle d’Amitié France-Artsakh

Ce lundi 20 février, la République du Haut-Karabagh a tenu un referendum portant sur une proposition de réforme constitutionnelle. A l’issue du scrutin auquel 76,4% des électeurs ont participé, le « oui » l’a largement emporté par 87,6% des suffrages exprimés contre 9,7% d’opinions défavorables 2,7% de bulletins blancs ou nuls. Ce vote entérine le processus parlementaire par lequel, le 17 janvier dernier, les parlementaires karabaghiotes avaient approuvé la proposition gouvernementale par vingt voix contre sept, et une abstention.

Continuer la lecture

La France se prononce pour l’autodétermination du Haut-Karabagh

François Hollande au dîner du CCAF (08/03/17)

François Hollande au dîner du CCAF (08/03/17)

Mercredi 8 février, François Hollande a évoqué le Haut-Karabagh lors du dîner organisé par le Conseil de Coordination des Organisations Arméniennes de France (C.C.A.F.). Le Président de la République a en effet déclaré : « Nous devons trouver les éléments du règlement du conflit. Nous les connaissons. Ils ont été fixés. Ce sont les principes de Madrid, je ne vais pas les énoncer ici, mais nous savons qu’ils déboucheront s’ils sont appliqués sur l’autodétermination du Haut-Karabagh. La France va donc organiser une rencontre pour que nous puissions avancer sur cette voie avec l’Azerbaïdjan et l’Arménie ». Continuer la lecture

Achot Ghoulian en France

Paris doit considérer la République Haut-Karabagh comme telle

Achot Ghoulian - costume bleu au centre

Achot Ghoulian – costume bleu au centre

Achot Ghoulian, Président de l’Assemblée nationale de la République du Haut-Karabagh était en déplacement à Paris du 13 au 15 décembre. Cette visite fait suite à celle de début avril, qu’il avait dû précipitamment écourter en raison de l’agression militaire alors entreprise par l’Azerbaïdjan voisin.

Après des rencontres avec des membres de la société civile, le Président Ghoulian a eu cette fois des entrevues avec plusieurs membres du Cercle d’Amitié France-Karabagh et notamment avec son Président François Rochebloine et avec ses deux vice-présidents, René Rouquet et Guy Teissier. Continuer la lecture

Haut-Karabagh / Artsakh : Changer de nom pour tourner la page de la colonisation

haut-karabagh-armoiries2

Ce 7 novembre, le Président du Parlement de la République du Haut-Karabagh a annoncé que son pays pourrait changer de nom et reprendre son appellation historique d’Artsakh. Ce changement pourrait intervenir à l’occasion de la réforme institutionnelle en cours, portant pour l’essentiel sur des dispositions relatives aux libertés fondamentales et aux droits civiques.

Si cette réforme est portée à son terme, le pays abandonnera la double dénomination « République du Haut-Karabagh – Artsakh » pour ne s’appeler que « République d’Artsakh ».

« C’est une évolution logique pour un Etat connu jusqu’à présent sous une appellation coloniale forgée à partir de mots étrangers, que de reprendre le nom que lui donnent depuis toujours ses propres habitants. C’est ainsi que se parachèvent les indépendances assumées où des citoyens matures choisissent démocratiquement le nom de leur pays » a commenté François Rochebloine, le Président du Cercle d’Amitié France-Karabagh avant de préciser que « si cette décision est entérinée, le Haut-Karabagh ne fera que reprendre les exemples de la Haute-Volta redevenue Burkina Faso ou de la Birmanie redevenue Myanmar ».

Le texte complet de ce projet de réforme constitutionnelle est d’ores et déjà présent en arménien, en anglais et en russe sur le site du Parlement du Haut-Karabagh. Après discussions et amendements parlementaires, il devrait être soumis à referendum.

« En cas d’adoption de la nouvelle Constitution, le Cercle d’Amitié suivra la décision souveraine du peuple karabaghiote et nous deviendrons le Cercle d’Amitié France-Artsakh » a indiqué François Rochebloine.

Le Haut-Karabagh toujours mieux connu et plus soutenu en France

Les signataires MM. Curtaud (2ème g.) et Kovacs (3ème g.) en présence de M. Rochebloine Président du Cercle, de M. Guévorkian, Représentant du Karabagh en France et de M. Remiller, ancien maire de Vienne

Les signataires MM. Curtaud (2ème g.) et Kovacs (3ème g.) en présence de M. Rochebloine (4ème g.) Président du Cercle, de M. Guévorkian (8ème g.), Représentant du Karabagh en France et de M. Remiller (9ème g.), ancien maire de Vienne.

Ce vendredi 21 octobre, Thierry Kovacs, maire de Vienne et Patrick Curtaud, vice-président du Conseil départemental de l’Isère ont tous deux adhéré au Cercle d’Amitié France-Karabagh. Avec ces deux adhésions, le Cercle créé en 2013 compte 60 membres de toutes les régions de France et de tous horizons politiques. L’audience de la République du Haut-Karabagh rivalise désormais avec celle de nombreux autres Etats, y compris des pays de premier plan.

François Rochebloine, président du Cercle d’amitié France-Karabagh, s’est réjoui de ces nouvelles adhésions, « qui montrent », a-t-il indiqué, « la sympathie croissante dont jouit en France la République du Haut-Karabagh, à mesure que celle-ci confirme son attachement concret aux valeurs démocratiques qui nous sont chères ». Continuer la lecture

L’indépendance du Haut-Karabagh est indiscutable et irréversible

25ème anniversaire Fête de l'indépendance de l'Artsakh

25ème anniversaire – Fête de l’indépendance de l’Artsakh

A l’occasion des 25 ans de l’indépendance du Haut-Karabagh, le Cercle d’amitié exprime son soutien à cette jeune République du Caucase du Sud et à la voie démocratique dans laquelle elle s’est engagée

Le Cercle d’Amitié salue chaleureusement les 25 ans de la liberté retrouvée par la population karabaghiote, librement constituée en République depuis le 2 septembre 1991. Il lui adresse ses plus vifs encouragements à poursuivre les efforts qu’elle a entrepris afin d’assurer le plein exercice de son droit naturel au bonheur.

Le Cercle souligne qu’en dépit des années de guerre qui lui ont été imposées à la suite de cette déclaration d’indépendance, « c’est désormais une génération entière de Karabaghiotes qui a grandi au sein d’une République indépendante et qui n’imagine pas un seul instant de retomber dans l’état de servitude précédemment vécu par ses aînés ». Le Cercle considère que cette indépendance est un acquis désormais « indiscutable et irréversible ». Continuer la lecture

Haut-Karabagh: le Bureau du Cercle d’Amitié inspecte la ligne de contact

René Rouquet et François Rochebloine sur la ligne de contact

René Rouquet et François Rochebloine sur la ligne de contact

A la suite des événements dramatiques d’avril dernier qui ont causé une centaine de victimes civiles et militaires au Haut-Karabagh, François Rochebloine et René Rouquet, respectivement Président et Vice-président du Cercle d’Amitié France-Karabagh, se sont rendus dans ce pays.

Durant ce court séjour, ils ont pu s’entretenir avec le Président de la République Bako Sahakian le Président de l’Assemblée nationale, Achot Ghoulian, plusieurs ministres, de nombreux parlementaires karabaghiotes ainsi que des responsables militaires.

Continuer la lecture

Les engagements de Vienne, un progrès vers la paix au Haut-Karabagh

Vienna TalksLe Cercle d’Amitié France-Karabagh salue les termes des engagements pris par l’Arménie et l’Azerbaïdjan ce lundi 16 mai à Vienne (Autriche). Il considère que les différents points sur lesquels se sont accordées les parties constituent autant de pas vers l’établissement d’une paix juste et définitive dans le Caucase du Sud.

« Il y a un point particulièrement important et tout à fait nouveau, c’est l’accord des parties au conflit à la mise en place de mesures de confiance, dont un mécanisme d’investigation des incidents » a indiqué François Rochebloine, Président du Cercle d’Amitié France-Karabagh. « Au nom du Cercle, je voudrais saluer l’action des médiateurs – et notamment celle du représentant de la France, le Secrétaire d’Etat M. Harlem Désir – d’avoir usé de tout leur poids pour obtenir cette avancée qui devrait être déterminante pour l’avenir et pour la paix » a-t-il ajouté. Continuer la lecture

Marlène Mourier, élue de la République menacée par l’Azerbaïdjan

Marlène Mourier

Marlène Mourier, maire de Bourg-Lès-Valence

Le Cercle d’Amitié France-Karabagh apporte son plus ferme soutien à Mme Marlène Mourier – Maire de Bourg-lès-Valence – face aux menaces explicites que l’Azerbaïdjan exerce à son endroit. Le Cercle ne comprendrait pas que ces derniers agissements comminatoires ouvertement conduits par Bakou sur le territoire français ne suscitent pas la plus vigoureuse réaction des autorités nationales.

« Il ne faut pas se leurrer. Sous couvert de juridisme, les relais de Bakou visent à mettre en place dans notre pays un régime systématique d’intimidations et de menaces à l’encontre de ceux qui lui déplaisent, à l’instar du régime de terreur déjà établi en Azerbaïdjan. Demain, devrons-nous faire avaliser par Bakou nos décisions souveraines ? » s’est interrogé François Rochebloine, le Président du Cercle d’Amitié France-Karabagh. Continuer la lecture

L’Azerbaïdjan ment à Paris comme sur le Haut-Karabagh

Le Ministère des Anciens Combattants condamne les tentatives d’instrumentalisation des institutions françaises par l’Azerbaïdjan en révélant la nature mensongère des allégations de Bakou. La crédibilité et la fiabilité de l’Etat azerbaïdjanais à nouveau démenties.

Le communiqué mensonger de l'Ambassade d'Azerbaïdjan

Le communiqué mensonger de l’Ambassade d’Azerbaïdjan

Le 15 mars dernier, le Cercle d’Amitié-France Karabagh s’est enquis auprès de Jean-Marc Todeschini – Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire – de la véracité des allégations de l’Ambassade d’Azerbaïdjan. Selon cette dernière source, une cérémonie « de commémoration des victimes de Khodjali » aurait eu lieu le 26 février, sur la tombe du Soldat Inconnu sous l’Arc de Triomphe à Paris.

« Cela fait plusieurs années que la propagande de Bakou utilise avec cynisme les victimes civiles azerbaïdjanaises tout en taisant les victimes civiles karabaghiotes pour noircir les forces de libération du Haut-Karabagh » ont expliqué le Président François Rochebloine et les vice-présidents du Cercle d’Amitié, René Rouquet et Guy Teyssier. Continuer la lecture